Imprimer

Comment fait-on la différence entre agresseur et victime?

Personne agresseur

Personne victime
 Tout ce qui arrive n’est pas de sa faute.  Prend tout le blâme.

 Parle du comportement de l’autre.

 Essaie de comprendre l’autre.
 Parle peu de ses sentiments et quand elle en parle, elle se prépare d’avance.  Ramène les comportements, les dires des autres et les justifie.

 Est une personne prompte.

 Est une personne tolérante.
 Interprète négativement ce que l’on dit en défavorisant l’autre.  Interprète négativement ce que l’on dit en se défavorisant.

 Se donne le droit à la colère.

 Ne se permet pas de colère.
 A de la facilité à utiliser la flatterie ou la manipulation.  Utilise la flatterie dans le but de montrer la supériorité des autres.
 Les personnes autour doivent fonctionner à sa façon et elle les trouve bizarres  si elles ne le font pas.  Tout le monde est mieux qu’elle.

 Refuse d’être confrontée.

 Se remet facilement en question.

 Interprète son agression comme une colère.

 Justifie les agressions des autres.
 Ne s’excuse jamais.  S’excuse constamment.

Adapté à partir du document : La violence conjugale dans les couples lesbiens, donné par le groupe GIVCL : Groupe d’intervention en violence conjugale chez les lesbiennes. (1998), lors d’une concertation entre des représentantEs des trois maisons d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence, L’Autre-Toit du KRTB, La Gigogne de Matane, La Débrouille de Rimouski et des deux groupes pour conjoint C-T-A-C, Trajectoires Hommes du Bas St-Laurent.

Il fait l’objet de quelques modifications à partir de l’expertise de chacun des groupes impliqués tant dans sa réalisation que dans leur travail auprès des personnes vivant dans un contexte de violence.