Imprimer

La colère...

À l’aide d’un trait, reliez la sorte de colère à sa définition.

La colère refoulée :


On choisit le bon moment de le dire et surtout pas lorsque l’on vit une puissance de 10/10 de colère parce qu’on est dans une zone destructrice.

La colère supprimée :


La personne sait qu’elle vit de la colère mais elle choisit de ne pas l’exprimer. “De toute façon ça sert à rien”

La colère défoulée :


Conséquences de la colère refoulée, fait vivre des maux physiques (insomnie, perte d’appétit, maux de tête, d’estomac...)

La colère ventilée :


La personne reporte sa colère sur une autre personne, chose ou événement moins menaçant.  “c’est pas de ma faute je suis en maudit contre madame X”.

La colère somatisée :


La personne n’est pas consciente qu’elle vit de la colère, elle anéantit ses sentiments. ”Ben non, ça me dérange pas...”

La colère gérée :


La personne exprime sa colère de façon directe.

 

Réponse :

a) La colère refoulée : La personne sait qu’elle vit de la colère mais elle choisit de ne pas l’exprimer. “De toute façon ça sert à rien”

 

 

b) La colère supprimée : La personne n’est pas consciente qu’elle vit de la colère, elle anéantit ses sentiments. ”Ben non, ça me dérange pas...”

 

 

c) La colère défoulée : La personne reporte sa colère sur une autre personne, chose ou événement moins menaçant.  “c’est pas de ma faute je suis en maudit contre madame X”.

 

d) La colère ventilée : La personne exprime sa colère de façon directe.

 

 

e) La colère somatisée : Conséquences de la colère refoulée, fait vivre des maux physiques (insomnie, perte d’appétit, maux de tête, d’estomac...)

 

 

f) La colère gérée : On choisit le bon moment de le dire et surtout pas lorsque l’on vit une puissance de 10/10 de colère parce qu’on est dans une zone destructrice.