Imprimer

Les comportements d’un aidant ou d’une aidante naturelle

Prendre position contre la violence et non contre l’agresseur
Ex : « Tu n’as pas à subir cela. » « Personne ne mérite de se faire battre. » 

Comprendre la violence comme un phénomène social.
Ex : « T’es pas la seule à vivre ça, les groupes qui travaillent en violence ont même développé des outils tellement les comportements se ressemblent. »

Recentrer la femme sur elle-même : sa survie, ses besoins, ses forces, ses intérêts, son droit à la dignité et à l’autonomie.
Ex : « Et toi là-dedans, comment te sens-tu? » « Tu as droit respect.»

Lui permettre d’exprimer ses émotions et les valider : Soutenir sa révolte, sa colère, son indignation. Ces émotions sont très positives dans une situation d’oppression, ce sont elles qui lui permettent de réagir à la violence.
Ex : « Comme je te comprends d’avoir peur. » « Tu as raison d’être en colère. » « C’est normal que tu sois mêlée et insécure. »

L’encourager à développer son autonomie et à s’affirmer : Lui laisser prendre ses décisions. Renforcer, valoriser, ne pas juger.
« Ex : T’as toujours été capable de t’occuper de tes enfants. » « T’as raison de vouloir prendre du temps pour y penser. »

Lui proposer  des actions mais attention : c’est à elle de faire ses propres choix et d’agir lorsqu’elle se sentira prête:
Ex : « C’est important que tu te protèges. » « Ça serait peut-être important que tu te donnes un temps de réflexion. » «Tu peux téléphoner à une maison d’hébergement à toute heure du jour ou de la nuit. »

Lui donner des informations brèves : des informations pouvant réduire son anxiété, la sécuriser et lui donner espoir qu’elle peut s’en sortir et qu’il existe des ressources pour l’aider en ce sens. L’informer qu’elle peut quitter avec ses enfants s’il y a lieu. Lui donner les coordonnées et les disponibilités des ressources.
Ex : « Tu peux appeler les policiers. » « Tu peux demander de l’aide sociale. » « Tu peux obtenir la garde légale de tes enfants. » « On respectera tes choix. » «Il existe des ressources pour t’aider et t’accompagner dans tes démarches : Maison d’hébergement, Centre  de Femmes, CLSC, avocatE, etc…

La supporter concrètement : accompagnement…Attention, si vous offrez votre aide, soyez certaine de pouvoir effectivement faire ce que vous avez dit. Sinon, référez!
Ex : « Je te laisse mon numéro de téléphone, n’hésite pas à m’appeler ou à revenir me voir si tu as besoin d’aide. »

Connaître par cœur les coordonnées des ressources d’urgence : Policiers, Maison d’hébergement, Centre de Femmes, etc… Vérifier avec elle sa sécurité physique :
Ex : « Est-ce que tu crains pour ta vie? Celle de tes enfants? »

Si elle est blessée, l’inviter à aller à l’hôpital ou chez le médecin :
Ex : « Si tu veux, on s’organise et je t’accompagne à l’hôpital. »

Lui dire franchement ce qu’on pense :
Ex : « J’ai peur pour toi si tu retournes, mais je respecte ton choix. »