Imprimer

Les formes

Section tirée du site du Regroupement provincial des maisons d’hébergement pour femmes violentées

Comment se manifeste-t-elle ?

Coups de poing ou gifles, blagues humiliantes ou menaces verbales, la violence conjugale endosse plusieurs formes.

La violence conjugale se définit par le fait qu’il y a un membre du couple qui cherche à avoir le pouvoir sur l’autre en utilisant les moyens nécessaires.

Comment s’y prendra-t-il ? 

Il existe plusieurs façons d’amener l’autre à se soumettre. Par exemple, ton conjoint peut te faire peur, te faire mal, t’humilier, chercher à t’isoler, te faire sentir inférieure pour détruire ta confiance en soi. Les formes sont donc diverses. Il peut en utiliser plusieurs pour te soumettre à sa volonté. Il prendra soin d’identifier celles qui ont le plus d’impact.

Voici brièvement comment chacune des différentes formes se présente au quotidien.

Parmi ces formes de violence, il importe de reconnaître la stratégie adoptée par ton conjoint pour te manipuler. Souvent, sa stratégie sera adaptée à tes réactions. Par exemple, si tu es bien entourée avec un réseau social influent, sa stratégie sera probablement de t’isoler dans un premier temps, de te faire honte et de te dénigrer devant les membres de ton entourage ou, tout simplement, d’être agressant envers eux. Ainsi, moins tu es entourée, plus il est facile de te garder sous son emprise. Violence sur mesure!

Violence PSYCHOLOGIQUE

La violence psychologique est une série d’attitudes et de propos méprisants, humiliants. Ton conjoint peut chercher à dénigrer ton apparence ou tes capacités intellectuelles. Il peut te reprocher ton peu de talents sexuels. Il critique ta façon d’éduquer les enfants ou de cuisiner. Bref, il nie ta façon d’être et te renvoie une image de toi-même totalement dévalorisante.

Violence VERBALE

La violence verbale…s’entend. Éclats de voix, cris, insultes, injures, menaces, hurlements. Ainsi, ton conjoint  peut élever la voix pour t’intimider ou te menacer. La violence verbale peut aussi se manifester par des interdictions, du chantage et des ordres.

Violence PHYSIQUE

Quand les menaces, les cris ou les sarcasmes ne sont pas suffisants, ton conjoint peut passer aux coups, à la brutalité ou à la contrainte physique. Il peut arriver à te secouer, te gifler, te broyer les mains, t’écraser contre un mur, t’immobiliser. Il peut aussi te séquestrer, t’attacher, faire mine de t’étrangler, te flanquer des coups de poing au visage ou aux seins, et des coups de pied au ventre malgré ta grossesse, te frapper avec un bâton ou un couteau.

Violence SEXUELLE

La violence sexuelle, souvent vécue en silence, se traduit par le fait de te forcer à avoir des rapports sexuels avec lui ou avec d’autres personnes. Il peut t’obliger à avoir des relations à plusieurs. Pendant le rapport sexuel, et sans ton consentement, il t’attache, te mord les seins, te pénètre par l’anus, te traite de putain, de salope, de cochonne. Il peut te contraindre à regarder du matériel porno et à imiter les scènes du film, te comparant avec des sex-symbol ou des porno stars !

Violence ÉCONOMIQUE

La violence économique se produit, par exemple,  lorsque ton conjoint te défend de travailler, ou au contraire t’obliges à travailler au-delà de tes forces pour bénéficier d’un meilleur revenu familial. Il peut aussi exercer un contrôle sur ton choix de travail, ou encore poser des entraves sur le plan des études. Limiter à l’extrême les dépenses pour l’alimentation, les vêtements, les loisirs ou refuser tout accès à des ressources financières font aussi partie des moyens pouvant être utilisés pour contrôler.

Violence SPIRITUELLE

La violence spirituelle inclut l'utilisation de la religion d'une personne ou de ses croyances spirituelles pour la manipuler, la dominer ou la contrôler. Cela peut comprendre le fait d'empêcher une personne à s'adonner à des pratiques spirituelles ou religieuses, ou de ridiculiser ses croyances.

 La violence spirituelle peut notamment avoir les effets suivants :

  • Sentiment de perte d'identité
  • Sentiment de désespoir et d'isolement
  • Perte de culture
  • Rupture du lien avec la collectivité spirituelle