Imprimer

Parentification, conflits de loyauté et aliénation parentale

Parentification : la parentification de l’enfant emmène celui-ci à exercer un rôle qui n’est pas le sien, le rôle de parent. Il peut aussi agir à titre de compagnon du parent, de confident. L’enfant a donc des responsabilités trop grandes, non adaptées. Ce qui peut susciter une détresse importante chez l’enfant, une difficulté à s’individualiser et à devenir lui-même. L’enfant, surtout les adolescents, peuvent par contre en retirer une certaine valorisation. Il est toutefois important que ceux-ci conserve l’espace réservé à vivre leur adolescence.

Les conflits de loyauté : arrivent lorsque l’enfant se sent coincé entre ses parents et croit possible de perdre l’un ou l’autre de ces derniers. Captif de cette situation, l’enfant ne se sent plus libre d’exprimer sa loyauté envers un parent en présence de l’autre.

L’aliénation parentale :est vue comme un prolongement du conflit conjugal chez l’enfant. Elle revoie aux situations où un enfant en vient à rejeter un parent (parent aliéné) sous l’influence de son autre parent (parent aliénant). L’enfant soutient le parent aliénant de façon inconditionnelle dans le conflit conjugal et manifeste ouvertement son hostilité et son rejet du parent aliéné à l’aide des thèmes et souvent des expressions du parent aliénant. L’enfant affiche une absence d’ambivalence, fait sienne sa décision de rejeter le parent aliéné et nie toute influence du parent préféré. L’enfant aliéné est un enfant «programmé».